JavaScript : la favicon indique l'état de votre application

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
155
Mois de parution
décembre 2012
Domaines


Résumé
Il arrive de plus en plus souvent d'utiliser des sites internet comme de véritables applications, à tel point que l'on parle d'applications web ou de webapps. Si vous êtes le concepteur d'un tel site, il peut vous être utile d'indiquer l'état dans lequel se trouve votre application par l'intermédiaire de l'icône représentant votre site dans la barre d'url, dans les onglets, etc. Nous allons voir pourquoi et comment.

1. Pourquoi et dans quels cas indiquer l'état de votre webapp ?

Avec la généralisation des onglets dans les navigateurs, de plus en plus d'utilisateurs gardent un ou plusieurs sites web ouverts en arrière-plan, y retournant périodiquement pour voir si la page n'a pas changé. Ajax en effet a rendu possible la modification d'une page sans intervention de l'utilisateur. Par exemple, vous n'avez pas besoin de réactualiser votre affichage lorsque vous avez Gmail ouvert pour savoir si vous avez reçu de nouveaux messages. La page effectue cette vérification périodiquement sans que vous ayiez à intervenir, vous présentant en permanence un état en temps réel de votre messagerie.

Mais comment montrer à l'utilisateur qu'il devrait jeter un coup d'œil parce qu'un nouveau message est arrivé ? Il y a bien sûr la possibilité d'ouvrir une fenêtre de message JavaScript qui obligera l'utilisateur à cliquer sur « Ok » et à avoir la page sous ses yeux au moindre instant, mais...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).

Système extensible et hautement disponible avec Erlang/OTP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Erlang est un langage de programmation fonctionnel et distribué, créé à la fin des années 80 pour régler de nombreux problèmes issus du monde des télécoms, et plus généralement de l’industrie. Outre le fait qu’il soit l’une des seules implémentations réussies du modèle acteur disponible sur le marché, son autre grande particularité est d’être livré avec une suite d’outils, de modèles et de principes conçus pour offrir un environnement cohérent. Ce framework, nommé OTP, fait partie intégrante de la vie des développeurs utilisant Erlang au jour le jour...