Faire mieux que le langage C : la tentative « Lisaac »

GNU/Linux Magazine n° 148 | avril 2012 | Nicolas Boulay
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Aucun nouveau langage n'a les caractéristiques pour remplacer le vénérable C, voire le C++ : performance complexe à obtenir, machine virtuelle encombrante, complexité d'usage, absence d'accès bas niveau au matériel. Pour y arriver, les défis à relever sont nombreux : rapidité, productivité, capacité à trouver ses erreurs, facilité de prise en main et surtout, convaincre de nouveaux utilisateurs.

Tags : Langage, Lisaac
Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article