Mise à jour manuelle d'un Galaxy S sans Windows

GNU/Linux Magazine n° 140 | juillet 2011 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Lorsqu'on possède un smartphone Android et qu'on évolue dans le monde des systèmes embarqués en logiciel libre, deux choses s'avèrent rapidement être délicates : tenir à jour son périphérique qui n'est pas un smartphone “pure Google” (Nexus One ou S) et arriver à faire quelque chose, au niveau mise à jour système, sans avoir à basculer sous Windows, ne serait-ce qu'un petit moment. Si on ajoute à cela la difficulté à décoder le patois bizaroïde inventé par des script kiddies ayant du mal à différencier un noyau d'un bootloader, on regrette presque de ne pas utiliser un Openmoko ou son vieux Nokia 6510.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article