Le système de paquets de Slackware

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
136
Mois de parution
mars 2011


Résumé
La distribution Slackware Linux [1][2] est assez originale dans sa philosophie de développement et sa gestion de paquets sans dépendances. Cet article va donc vous présenter rapidement ce système GNU/LINUX (pour ceux qui ne le connaissent pas) et traiter plus particulièrement de l'utilisation des outils de génération/installation/mise à jour de paquets. Dans le dernier paragraphe, vous pourrez découvrir, en guise d'application, une technique de déploiement automatisé de paquets et de reconfiguration à distance.

1. Historique du système Slackware

L'histoire des distributions GNU/Linux commence naturellement en 1992, juste après la sortie du premier noyau de Linus TORVALDS en septembre/octobre 1991 [3]. Parmi les 5 premiers systèmes existants, la distribution la plus populaire du moment était SLS (Softlanding Linux System), avec une version libre du serveur X11R5 et le support de TCP/IP. Elle a cependant rapidement perdu de sa popularité, semble-t-il, à cause de la décision de ses développeurs (trop en avance sur leur temps sans doute) de changer le format des exécutables de a.out à ELF (Executable and Linkable Format issu du monde UNIX SVR4). Par la suite, ELF est devenu le format standard pour les binaires Unix/Linux à partir de 1999.

On rapporte aussi que SLS a manqué un peu de réactivité à corriger les bogues trouvés par les utilisateurs. Et c'est ainsi que Patrick J. VOLKERDING, étudiant en licence d'informatique dans le Minnesota, qui avait commencé à publier sur le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite