GNU/Linux Magazine N°
Numéro
134

Virtualisation avec Xen 4

Temporalité
Janvier 2011
Article mis en avant

Résumé
À l'heure des réductions de la consommation énergétique et de l'optimisation maximale des ressources, la mode de la virtualisation bat son plein et fait couler au moins autant d'encre que de dollars. Aujourd'hui il est courant de voir des comptes-rendus d'installation préciser que les optimisations sont faites aux petits oignons car les CPU sont entre 90 et 100% en permanence ! Autant laisser un serveur à ne « rien » faire dans un coin peut s'avérer frustrant, autant le pousser à fond et avoir quinze VM qui rament dessus n'excite que les DSI (ceux qui n'ont jamais touché un serveur, pas les vrais).

Dans ce numéro...


« Hum, c'est embarrassant. » « Iceweasel/Firefox rencontre des diffi cultés pour restaurer vos fenêtres et onglets. Ceci est habituellement provoqué par une page Web ouverte récemment »... ou pas !
PostgreSQL 9, ce n'est heureusement pas que la réplication ! Cette nouvelle version comprend un grand nombre d'autres nouvelles fonctionnalités et aussi beaucoup d'améliorations sur les fonctionnalités déjà existantes. En tout, on décompte plus de 200 nouveautés dans cette version. Nous ne pourrons pas tout voir dans cet article mais néanmoins, nous allons aborder les plus importantes.
L'impitoyable sélection des patchs dignes de faire partie de cette version de Linux a démarré juste avant la grand-messe annuelle dédiée au noyau, le Kernel Summit, qui a eu lieu cette année les 1er et 2 Novembre à Cambridge (Massachusetts). La période autorisée pour soumettre le code pour inclusion a donc été nettement plus courte que d'ordinaire, ce qui a ravi Linus Torvalds. Les nouveautés sont tout de même nombreuses ; nous synthétisons dans cette première partie celles qui ont trait au réseau, aux systèmes de fichiers, à l'affichage graphique et aux périphériques.
Dans le cadre du développement d'un projet fonctionnant à base de plugins, j'ai éprouvé le besoin de suivre la consommation mémoire et éventuellement CPU des processus liés aux plugins. Après avoir « bricolé » quelques temps avec les outils de base (ps, top, etc) le besoin s'est rapidement fait ressentir de pouvoir suivre ces processus sur le long terme sans devoir prendre une mesure toutes les N minutes ou heures.
Android exécute normalement des applications dans la machine virtuelle Dalvik, mais Google propose également un Native Development Kit (NDK) permettant d'implémenter et d'exécuter des applications codées en C ou C++.
Le projet Debian finalise actuellement sa future version stable 6.0 nommée Squeeze [1] qui devrait sortir début 2011. C'est l'occasion de nous intéresser à l'utilisation de Python dans Debian. Le langage créé par le Néerlandais Guido Van Rossum est plus que jamais présent au cœur de la distribution à la spirale.Comment les équipes Python de Debian gèrent-elles les nombreux interpréteurs à disposition des programmeurs, en particulier du fait de l'existence des deux branches 2.x et 3.x, et quelles ont été les évolutions récentes - mais aussi celles à venir - de Python dans Debian ? Nous présenterons également les applications importantes du projet codées en Python.
Perl moderne est le petit dernier de la collection des Guides de Survie de l'éditeur Pearson. Les auteurs, membres des Mongueurs de Perl (http://www.mongueurs.net) ne devraient pas être inconnus au lecteur régulier de Linux Magazine, ce qui présage d'un livre de qualité. Mais peu importe les auteurs, intéressons-nous au contenu.
Vous avez joué à Puppet, testé sur une machine, puis vous y avez pris goût. Maintenant toute la gestion de vos systèmes y est passée et Puppet tourne sur chaque machine. Mais voilà, éplucher les centaines de rapports renvoyés par les clients pour voir si tout se passe bien, ça vous prend du temps et vous fait mal aux yeux. Et puis, modifier la configuration de votre master pour chaque ajout, modification de node ça en devient vite rébarbatif.
Pourquoi s'intéresser à OpenSolaris alors qu'Oracle a sabordé ce projet ? Tout simplement parce que des projets s'inscrivant dans la continuité d'OpenSolaris ont été récemment lancés. Si des tentatives existent cela signifie que ceux qui les pilotent considèrent qu'il en vaut la peine, parce qu'il présente des points intéressants sur le plan technique (ZFS, SMF, IPS, etc.) qui le démarquent nettement de Linux.
Beautiful Soup est un module Python qui permet d'analyser simplement du code HTML, même si ce dernier ne suit pas les normes. Il s'agit d'un outil qui pourra vous éviter une crise de nerfs lorsque vous tenterez de récupérer une information sur un site dont le HTML est le meilleur exemple de ce qu'il ne faut pas faire.
En quelques années, Sonar, un projet open source point d'origine de la société SonarSource, est rapidement devenu une référence du marché et certainement le leader de sa catégorie parmi les produits open source. La qualité incontestable du produit, ainsi que sa souplesse, justifient pleinement cette adoption. Cet article vise donc à exposer la facilité d'utilisation et de mise en place de cet outil, en espérant ainsi vous inciter vous aussi à en devenir un utilisateur régulier.
L’arrivée vers 2003 des applications Web 2.0 a profondément changé le fonctionnement des interfaces graphiques. Auparavant, le monde se partageait globalement en deux : les applications desktop ou « clients lourds » et les applications légères dites « web ». Depuis le Web 2.0, on constate une transition des applications « lourdes » vers des équivalents web. Ceci ne serait pas gênant si la façon de programmer les deux types d’application était similaire. Or, force est de constater que, jusqu’à l’apparition du framework Vaadin, pour plein de bonnes ou mauvaises raisons, ce n’était pas le cas. C’est pourquoi cet article se penche sur cette librairie magique qui permet de créer une application web avec les mêmes méthodes que les clients lourds.

Magazines précédents

Les derniers contenus premiums