Vos tests unitaires avec Python 2.7

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
131
Mois de parution
octobre 2010


Résumé
Le langage Python, fidèle à sa devise « battery included », embarque dans sa bibliothèque standard un module nommé unittest pour faciliter l'écriture des tests unitaires. Toutefois, ce dernier était jusqu'à récemment en perte de vitesse face à des solutions externes comme py.test et nose.La version 2.7 du langage propose un module unittest renforcé par de nombreuses nouvelles fonctionnalités. À travers une suite d'exemples, nous présenterons le fonctionnement de ce module et les intéressantes fonctionnalités qu'il offre désormais.

1. Qu'est-ce qu'un test unitaire ?

Mais avant tout, précisons ce qu'est un test unitaire afin de bien comprendre le cadre de leur utilisation. Un test unitaire est un test logiciel automatisé permettant de s'assurer du bon fonctionnement d'une portion d'un programme. Soit le test s'effectue bien et généralement l'indique par une simple incrémentation du compteur des tests réussis, soit le test échoue et un message d'erreur nous aiguille sur la nature du problème. Concrètement, nous allons exécuter un ou plusieurs scripts qui vont tester de petites portions du programme et nous retourner le résultat de ces différents tests. Dans l'idéal, nous aimerions tester la totalité de notre programme de cette façon. On parle dans ce cas d'une couverture du code par des tests unitaires de 100%.

2. Pourquoi écrire des tests unitaires ?

Les tests unitaires doivent bien être distingués des tests fonctionnels. En utilisant les tests unitaires, nous souhaitons avant tout chasser les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite