Nouveautés du noyau 2.6.35

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
131
Mois de parution
octobre 2010


Résumé
Nous fêterons cette rentrée 2010 avec un peu de retard en vous présentant les nouveautés du noyau Linux 2.6.35, sorti le 1er août. Si Linus Torvald a cette fois encore été très strict en refusant l'inclusion de patchs passé la période d'ouverture précédant la rc1, cette version est néanmoins très riche en nouveautés, en passant par des améliorations au niveau de la gestion mémoire et de la gestion de la CPU, sans oublier les nouveautés touchant le réseau et la gestion d'énergie. L'infrastructure d'analyse de performances et de debugging reste toujours en continuelle évolution. Néanmoins, nous ne traitons pas de ses avancées dans ce Kernel Corner déjà bien fourni ;)

1. API et ABI du noyau

1.1 Les red-black trees augmentés

Un red-black tree est un arbre binaire de recherche équilibré. L'objectif est d'y ranger un ensemble de valeurs (qui peuvent être modifiées) de façon ordonnée en permettant alors d'effectuer des opérations de recherche rapide. En effet, les opérations d'insertion, de suppression et de recherche s'exécutent dans le pire cas en O(log(N)) (cf. Kernel Corner 97). Ce type d'arbre est abondamment employé dans le noyau pour la recherche des structures de données qui peuvent être associées à des valeurs spécifiques. Il suffit alors de ranger dans cet arbre les structures avec leur valeur comme clé. Bien que répondant à de nombreux types de recherches effectuées par le noyau, ce type d'arbre atteint vite ses limites lorsque des recherches plus sophistiquées sont nécessaires.

Un red-black tree augmenté est une amélioration du red-black tree qui vise à couvrir un plus grand nombre de cas d'utilisation. Ils servent...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite