Serveur de mail temporaire

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
130
|
Mois de parution
septembre 2010
|


Résumé
Pour lutter contre le spam, dans le domaine du libre, on utilise très souvent SpamAssassin : c'est relativement efficace, simple à mettre en place, libre, mais ce n'est malheureusement pas parfait. Certains (beaucoup de ?) spams passent tout de même au travers des mailles du filet. Peut-être n'est ce pas réaliste dans la pratique, mais l'idéal serait de ne pas divulguer son adresse e-mail partout sur Internet... ou alors juste temporairement...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Par le même auteur

Serveur de mail temporaire

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
130
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Résumé
Pour lutter contre le spam, dans le domaine du libre, on utilise très souvent SpamAssassin : c'est relativement efficace, simple à mettre en place, libre, mais ce n'est malheureusement pas parfait. Certains (beaucoup de ?) spams passent tout de même au travers des mailles du filet. Peut-être n'est ce pas réaliste dans la pratique, mais l'idéal serait de ne pas divulguer son adresse e-mail partout sur Internet... ou alors juste temporairement...

HAproxy : proxy TCP générique et HTTP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
45
|
Mois de parution
décembre 2009
|
Domaines
Résumé
…ou « comment protéger Apache de Slowloris » : j'ai hésité avec ce titre un peu plus racoleur, mais ce serait un peu trop restrictif. HAproxy est un (reverse) proxy travaillant aux niveaux 4 à 7 du modèle OSI, capable de faire de la répartition de charge et de la haute disponibilité sur les services TCP en général, et HTTP en particulier. Tout ceci avec une grande souplesse de configuration, une extrême fiabilité et des performances bluffantes... Il permet en prime de protéger votre serveur web favori (Apache) des attaques à la mode en ce moment. Tout un programme !

Stockage en ligne : NBD dans un tunnel SSH

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
118
|
Mois de parution
juillet 2009
|
Résumé
Les espaces de stockage en ligne sont de plus en plus répandus. Il est très facile de trouver « 10 Go de stockage offerts » à chaque coin du web. Mais peut-on (veut-on) vraiment y stocker des données personnelles ? Qui se cache derrière le service, sauront-ils protéger convenablement nos données, et, plus généralement, a-t-on envie de leur faire confiance ? Si vous avez atteint ce niveau de paranoïa, ne vous posez plus la question : créons tout simplement notre propre « disque réseau », avec un serveur Linux, NBD (Network Block Device), SSH et un peu d’astuce !