Kolab : un serveur de messagerie collaboratif libre

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
130
Mois de parution
septembre 2010


Résumé
Lorsque l'on parle de messagerie, l'administrateur système pense échange de courriels mais pas son décideur. Ce dernier voit plus, beaucoup plus ! Et le fait est que, depuis le début des années 2000, on dispose dans le monde des logiciels libres ou dans le monde commercial de solutions capables non seulement d'échanger des mails, mais aussi d'archiver et organiser des données en ligne, dont la messagerie parmi d'autres : agendas, tâches, etc. Certaines solutions prennent ainsi en charge les notes, les journaux, les calendriers partagés. On peut même aussi parfois trouver de la réservation de salles ou de moyens techniques (machines, périphériques, etc.) et/ou de la petite gestion de projet.

1. Un serveur de messagerie collaboratif ?

Dans le monde propriétaire, on peut citer  :

- Microsoft Exchange, qui fait office de serveur de messagerie et de solution collaborative lorsqu'on le lie à Outlook de la suite Microsoft Office et partiellement avec certains autres clients lourds libres.

- Novell Groupwise, qui fonctionne autant dans le monde Windows que dans le monde Linux et fait office de serveur de messagerie et de solution collaborative avec des clients lourds libres ou commerciaux.

Dans le monde libre, il en existe plusieurs dizaines, certains à la vie désormais fort longue, d'autres au contraire depuis longtemps au cimetière des codes oubliés. Beaucoup se sont basés sur une interface Apache/MySQL/PHP pour un serveur mélangeant Postfix/Exim avec Cyrus et consorts. Ils n'ont souvent pas pris en compte les clients lourds (difficultés d'accès à Outlook et à son interface MAPI principalement) et ont parfois démultiplié les fonctionnalités plus ou moins...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite