Redis, un Memcached aux stéroïdes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
129
Mois de parution
juillet 2010


Résumé
Vous connaissez Memcached, la base de données clé-valeur ? Utilisée comme cache par les applications, en particulier sur des architectures web fortement chargées et soumises à des contraintes de haute disponibilité, ce type de bases répond à un besoin accru de performances. Redis, pour Remote Dictionary Server, reprend les concepts fondateurs de Memcached, mais propose des avancées importantes en termes de fonctionnalités et offre aux utilisateurs de ces bases une plus grande fiabilité et flexibilité.

1. Qu'est-ce que Redis ?

Redis est une base de données clé-valeur persistante. On entend par clé-valeur le fait qu'une donnée, la clé, va servir à accéder à une autre donnée, appelée valeur, qui lui est associée de manière unique. Redis reproduit le fonctionnement du type de données appelé dictionnaire utilisé en programmation et reprend les bases posées par Memcached, mais offre davantage de fonctionnalités, en permettant par exemple de conserver les données stockées. Non content de supporter des valeurs sous la forme de chaînes de caractères, il est également possible de stocker d'autres types de données comme des listes, des ensembles ou des ensembles triés. On peut donc en fait voir Redis comme un serveur de structures de données.

Cerise sur le gâteau, et non des moindres, Redis est accessible via des bibliothèques de programmation pour un très grand nombre de langages, dont Python, Ruby, PHP, Perl, Java, mais aussi Erlang et Haskell. La liste...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite