Améliorer votre application Java avec des caches open source

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
129
Mois de parution
juillet 2010


Résumé
Les caches sont un mécanisme essentiel en informatique, et ils sont d'ailleurs partout ! On en trouve dans les processeurs physiques, dans les systèmes d'exploitation, où les pages mémoires sont conservées, mises en cache pour être réutilisées si besoin est. On en trouve aussi dans des protocoles comme HTTP pour les navigateurs, par exemple. En bref, les caches forment un aspect essentiel de la conception logicielle et il est donc naturel de vouloir en utiliser au sein même de son application pour en améliorer les performances.

L'intérêt d'utiliser un cache est aussi évident que concret : si on place les données dans un cache, c'est pour qu'elles soient accessibles plus rapidement. C'est d'ailleurs un mécanisme qu'on utilise tous les jours sans s'en rendre compte, un peu comme M. Jourdain [4.1]. Regardez par exemple cet extrait de code (en Scala, pour changer un peu du Java) :

val fileContent = scala.io.Source.fromFile("cache-distribue-avec-jboss-cache.html").getLines.reduceLeft(_+_)

res5: String =...

Vous ne voyez pas le cache, là ? Mais voyons, M. Jourdain, c'est évident ! Si on place l'ensemble des données du fichier dans la variable, c'est bien pour ne pas avoir à aller constamment chercher des données dans le fichier, à la base, cette simple variable est un cache pour les données du fichier !

Un cache applicatif n'est donc en fin de compte qu'une version plus évoluée d'un tel mécanisme. En essence, un cache applicatif est un moyen interne, à la disposition de votre application, qui lui...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite