Des substituts d'objets avec EasyMock

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2010


Résumé
Des substituts d'objets peuvent aider à tester du code hérité (legacy). EasyMock est une des bibliothèques Java qui en facilite l'écriture.

1. Remplacer un objet par un mock

Le terme de mock vient d'un article présenté à la conférence XP2000, qui débute par une phrase d'Alice au pays des merveilles : « Once, » said the Mock Turtle at last, with a deep sigh, « I was a real Turtle. » L'idée : dans un test, remplacer un objet par une doublure qui simule son comportement. Simuler un objet permet notamment de recréer une situation difficile à reproduire comme la saturation d'un disque (no space left on device).

Pour donner une analogie à une granularité différente, cette technique s'apparenterait à créer un bouchon de serveur qui répond très lentement (ou pas du tout) pour vérifier le comportement d'un client dans ce mode dégradé. Un tel bouchon constituerait un substitut. Une première limite de cette analogie réside dans l'échelle microscopique des objets où se situent les mocks par rapport à l'échelle macroscopique des serveurs. Les mocks peuvent s'insérer profondément à l'intérieur de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite