Un Watchdog externe pour vos systèmes

GNU/Linux Magazine n° 117 | juin 2009 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Imaginons un instant un serveur classique. Celui-ci, suite à une erreur, se retrouve « planté ». Il ne répond plus aux demandes du réseau, impossible de reprendre la main. Il n'existe plus qu'une seule solution, l'accès physique à la machine et le redémarrage d'une manière plus ou moins douce. Dans l'embarqué, ceci doit être fait automatiquement. C'est l'objet même d'un watchdog ou chien de garde.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article