Du JavaScript au VHDL : de l'art d'écrire du code synthétisable avec un langage impératif

Open Silicium n° 017 | janvier 2016 | Yann Guidon
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nous allons examiner le style très inhabituel du code JavaScript de l'article précédent [1], avec lequel le circuit de décodage pour l'algorithme 3R a été mis au point. Le style est inspiré de VHDL, un langage aux multiples facettes, permettant aussi bien de décrire le comportement d'un circuit et de le simuler (avec les contraintes de sémantique qui vont avec), que de générer un circuit réel (lors de ce qu'on appelle l'étape de la synthèse logique).

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article