[INTERVIEW] Tristan Nitot : « La centralisation des données personnelles rend économiquement possible la surveillance de masse »

Linux Pratique n° 100 | mars 2017 | Aline Hof
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Figure emblématique du paysage Internet français, fondateur de Mozilla Europe, puis membre du Conseil National du Numérique, Tristan Nitot est actuellement Chief Product Officer du projet Cozy Cloud ainsi que membre du comité de prospective de la CNIL. On pourra le lire à travers son blog (http://standblog.org/blog/) où il traite de nouvelles technologies, du Web et de la question de nos libertés numériques. Ces sujets sur lesquels il s’exprime depuis de nombreuses années sont aujourd’hui au coeur de son ouvrage « Surveillance ://  Les libertés au défi du numérique : comprendre et agir ». Un livre qui ne devrait pas laisser indifférents tous ceux qui s’intéressent de près (et même de loin) aux problématiques actuelles que sont notamment la surveillance de masse et la protection de notre vie privée en ligne. À la rédaction de Linux Pratique, c’est simple, nous l’avons dévoré ! Il met en effet en avant les principaux enjeux relatifs à nos libertés numériques et surtout dresse des pistes à exploiter afin de reprendre le contrôle de ses données personnelles et limiter la surveillance de masse. Le tout est suffisamment accessible pour que tout un chacun, grands débutants compris, puisse s’y retrouver, il devrait donc trouver sa place sur toutes les tables de chevet. Tristan Nitot a accepté ici de revenir pour nous sur certains des points qu’il évoque dans ce livre.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article