PDO

GNU/Linux Magazine HS n° 054 | mai 2011 | Sébastien Chazallet
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Auparavant, PHP était fortement lié à MySQL. Pour s'en rendre compte, encore aujourd'hui, il suffit d'aller dans une librairie et lire les titres des ouvrages consacrés à PHP pour voir qu'un sur deux associe PHP à MySQL. De la même manière, consulter les sources de la plupart des projets libres montrera une forte dépendance à MySQL de la majorité du code.PDO, une extension PECL pour PHP 5.0 intégrée depuis sa version 5.1, est présentée comme une composante essentielle. L'idée est extrêmement simple : présenter une et une seule manière de parler à n'importe quel SGBD. L'apport pour le projet est très concret : être capable de rendre le produit final indépendant du choix du SGBD et donc s'adapter plus facilement à la matrice technologique et aux contraintes du client.De plus, il y a une dimension nouvelle liée à la sécurité.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article